chargement . . .CHARGÉ
Nouvelle-Zélande poignardée

ÇA A COMMENCÉ : Le prix que nous payons TOUS pour la débâcle en Afghanistan

En criant "Allahu akbar!", l'homme qui était un partisan connu de l'Etat islamique, a fait irruption dans un supermarché néo-zélandais, poignardant victime après victime.

GARANTIE FACT-CHECK (Bibliographie): [Directement à la source : 2 ressources] [Sites Web de haute autorité et de confiance : 1 source]

Six personnes ont été blessées, dont trois grièvement avant que la police n'arrive et abat le suspect dans un supermarché d'Auckland, en Nouvelle-Zélande. 

Ahamed Samsudeen, 32 ans, originaire du Sri Lanka était un État islamique connu partisan qui a été condamné à un an de surveillance pour possession de propagande de l'EI. 

L'homme était un suspect terroriste connu et était sous surveillance 24h/7 et 60j/XNUMX ; les autorités pensaient qu'il faisait simplement l'épicerie et qu'il ne planifiait pas une attaque terroriste. Lorsqu'il a sorti un grand couteau et a commencé à poignarder des gens sans discernement, la police est arrivée en XNUMX secondes mais pas assez vite pour éviter des blessures graves. 

Un acheteur a décrit l'homme comme "courant comme un fou" tout en poignardant quiconque en vue. Les gens hurlaient de façon hystérique et sortaient en courant du magasin lorsque le policier en civil qui surveillait l'agresseur est entré pour vérifier l'agitation.

En voyant le suspect avec un couteau, il a dit aux acheteurs de prendre du recul alors qu'il procédait à cinq tirs sur le terroriste, comme on l'a entendu sur images de téléphone mobile

Voici le kicker:

Lors d'un précédent procès pour avoir planifié une attaque terroriste à l'aide de couteaux, le juge a statué qu'en vertu des lois en vigueur en Nouvelle-Zélande, la planification d'une attaque terroriste n'est pas en soi une infraction ! Au lieu de cela, il a simplement été condamné à une peine de surveillance d'un an.

L'homme était connu des autorités depuis 2016, mais les tribunaux ne pouvaient pas l'emprisonner en vertu des lois libérales néo-zélandaises ; bien que la police l'ait décrit comme "extrêmement dangereux" et "très susceptible de commettre une attaque".

Premier ministre néo-zélandais, Jacinda Ardern, a condamné l'attaque comme un acte de terrorisme mais a poursuivi en soulignant qu '«elle a été perpétrée par un individu, et non par une religion». 

Le Premier ministre et le gouvernement ont été critiqués pour ne pas avoir fait plus pour empêcher l'attaque. En effet, le Premier ministre a reconnu qu'elle avait été personnellement informée de l'individu, mais que le gouvernement avait épuisé toutes les voies légales d'incarcération.

Cette histoire démontre deux problèmes clairs :


ARTICLE VEDETTE : Vétérans dans le besoin : LEVER le voile sur la CRISE des vétérans aux États-Unis


Premièrement, le gouvernement de gauche néo-zélandais a laissé tomber le peuple néo-zélandais avec ses lois antiterroristes libérales qui ne protègent pas les citoyens. Pour un terroriste connu des autorités depuis cinq ans, reconnu comme extrêmement dangereux, connu du Premier ministre comme une menace, avoir l'opportunité de poignarder six personnes dans un supermarché est tout à fait honteux. 

Que le blâme soit imputé au Parlement qui a fait les lois ou aux tribunaux qui les appliquent, dans les deux cas, il s'agit d'une incompétence flagrante de la part des autorités. 

En deuxième…

C'est une conséquence directe de ce qui s'est passé en Afghanistan et cela devrait nous servir d'avertissement à tous. 

Sous Joe Biden, les États-Unis ont été complètement gêné par les talibans. Les talibans ont revendiqué la victoire sur le US et se sont moqués d'eux dans le processus, ce qui sera une grande source d'inspiration pour tous les extrémistes du monde entier. 

Des extrémistes comme ISIS et Al-Qaïda verront la situation en Afghanistan comme une énorme victoire, preuve que l'Occident peut être battu et leur redonnera un sentiment renouvelé de motivation et de confiance. 

L'essentiel…

C'est déjà commencé et c'est le prix que nous payons tous pour l'erreur de Biden. 

Se souvenir de S'ABONNER à nous sur YouTube et sonnez cette cloche de notification pour ne manquer aucune nouvelle réelle et non censurée.  

Plus d'actualités mondiales.

Nous avons besoin de votre aide! Nous vous apportons les nouvelles non censurées pour Gratuite, mais nous ne pouvons le faire que grâce au soutien de fidèles lecteurs comme TOI! Si vous croyez en la liberté d'expression et aimez les vraies nouvelles, pensez à soutenir notre mission en devenir mécène ou en faisant un don unique ici. 20% des TOUTES les fonds sont reversés aux anciens combattants !

Cet article n'est possible que grâce à notre sponsors et mécènes !

By Richard Ahern - Médias LifeLine

Contact : Richard@lifeline.news


ARTICLE CONNEXE: La PHOTO qui devrait mettre fin à la présidence de Biden

ARTICLE VEDETTE : Détesteurs libéraux : 8 façons époustouflantes de débattre d'un gauchiste et de GAGNER (facilement)


Les références (Garantie de vérification des faits)

1) La police néo-zélandaise suivait un extrémiste qui en avait poignardé 6 : https://apnews.com/article/police-new-zealand-islamic-state-group-2bbbbc9f3e4249fba2c519dda5e8f05f [Site Web de haute autorité et de confiance]

2) Un partisan de l'Etat islamique tué après une attaque au couteau dans un supermarché néo-zélandais : https://www.youtube.com/watch?v=zDF2KTqEfKc [Directement de la source]

3) Conférence de presse complète Jacinda Ardern : https://www.youtube.com/watch?v=P9OJk56d_OI [Directement de la source]

Rejoignez la discussion!
1 Commentaires
Date
Le plus ancien Les plus votés
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
trackback
il y a des années 2

[…] une baisse significative du nombre de spermatozoïdes chez les hommes d'Amérique du Nord, d'Europe, d'Australie et de Nouvelle-Zélande entre 1973 et […]