chargement . . .CHARGÉ
RT Spoutnik interdit

Pourquoi l'interdiction des médias russes me rend anxieux

GARANTIE FACT-CHECK (Bibliographie): [Directement de la source: 1 source] [Sites gouvernementaux: 2 ressources] 

10 mars 2022 | Par Richard Ahern - À la suite de l'invasion de l'Ukraine, les médias contrôlés par l'État russe ont été interdits dans les pays occidentaux pour « désinformation ».

L'assaut contre les médias russes a été considérable, tant de la part des gouvernements que des entreprises.

Les médias russes RT et Sputnik ont ​​été interdits dans les 27 pays du Union européenne. La sanction signifie qu'il est interdit à tous les diffuseurs de l'UE de diffuser tout contenu de RT et de Sputnik.

Le Royaume-Uni reflète cette approche. Après l'invasion de l'Ukraine, RT, anciennement appelée Russia Today, a été rayée de toutes les plateformes de diffusion britanniques. Ofcom, l'autorité de réglementation de la radiodiffusion approuvée par le gouvernement britannique, a lancé 27 enquêtes à RT en raison de « l'impartialité des programmes d'information ».

Big Tech a emboîté le pas…

Google, propriétaire de YouTube, a bloqué toutes les chaînes YouTube RT et Sputnik à travers l'Europe. Microsoft a retiré RT de sa boutique d'applications mondiale et a déclassé les sites Web RT et Sputnik sur Bing. Meta (société mère de Facebook) a interdit à tous les utilisateurs d'accéder au contenu RT et Sputnik en Europe et a empêché les points de vente de gagner des revenus publicitaires.

RT a commenté l'interdiction en disant que "la façade de la presse libre en Europe s'est finalement effondrée".

Dans le États-Unis, il a été rapporté que RT America a cessé ses productions et licencié son personnel après avoir été abandonné par son opérateur satellite DirecTV en raison de l'invasion de l'Ukraine.

Dans l'ensemble, nous avons vu une approche fulgurante de la part des gouvernements et des entreprises occidentales pour censurer les médias russes.

De l'autre côté du monde…

Sans surprise, la Russie a adopté une approche similaire, interdisant tous les médias occidentaux dans leur pays. Le Kremlin a également interdit Facebook et restreint l'accès à Twitter dans toute la Russie.

Nous avons également vu l'introduction de la nouvelle stratégie de Poutine loi "fake news".

En vertu de la nouvelle loi, les journalistes russes risquent jusqu'à 15 ans de prison s'ils sont reconnus coupables de diffuser ce que le gouvernement russe considère comme de fausses informations concernant l'invasion de l'Ukraine. Se référer simplement à «l'opération militaire spéciale» comme une guerre pourrait vous mener en prison. Cela a conduit les médias occidentaux à fermer leurs bureaux en Russie de peur que leurs journalistes ne soient arrêtés.

Les médias, c'est le pouvoir...

Poutine veut garder une emprise ferme sur ce que les citoyens russes voient dans les nouvelles, en s'assurant qu'ils ne regardent que la propagande soutenue par l'État. Pour Poutine, les médias sont le pouvoir, et s'assurer que les citoyens russes ne regardent que le contenu approuvé par l'État garantit que son soutien politique reste fort puisqu'il contrôle le récit. En termes simples, le gouvernement russe ne fait pas suffisamment confiance à son peuple pour lui permettre d'avoir un accès équilibré à tous les points de vue concernant l'actualité.

Voici l'hypocrisie :


ARTICLE CONNEXE: Guerre Ukraine-Russie: le pire scénario (et le meilleur des cas)

ARTICLE VEDETTE : Vétérans dans le besoin : LEVÉE du voile sur la CRISE des vétérans aux États-Unis


Après avoir interdit les médias russes, comment les pays européens et les États-Unis peuvent-ils prétendre être meilleurs ? Sommes-nous censés croire que seuls les médias russes sont biaisés ?

Flash info :

Tous les médias sont biaisés !

Il suffit de regarder le contraste saisissant entre CNN et Fox News et vous verrez comment chaque entreprise de médias a sa propre vision des « faits ». Pour les gouvernements occidentaux, prétendre que les entreprises médiatiques russes sont les seules à avoir une perspective biaisée est insultant pour notre intelligence.

Faisons face à la vérité :

Je dirais qu'il est presque impossible pour une entreprise de médias d'être complètement impartiale et objective parce que les journalistes sont des humains - tout ce que nous écrivons est influencé par nos croyances, consciemment et inconsciemment. Certes, RT et Spoutnik sont financés par le gouvernement russe, mais les médias occidentaux sont également influencés par des investisseurs aux tendances politiques.

Le public a pris conscience du fait que les médias grand public sont biaisés. Ces dernières années, nous avons assisté à une énorme migration de personnes quittant les médias grand public au profit de sources médiatiques indépendantes, comme nous à Médias LifeLine.

Mais ne vous méprenez pas…

RT et Sputnik sont horriblement biaisés en faveur de Poutine, mais sont-ils vraiment si différents d'un réseau comme CNN qui a passé quatre ans à calomnier Président Trump?

En censurant les médias, nos gouvernements ne peuvent prétendre être meilleurs que le gouvernement russe sur cette question. Tout comme la Russie, ils disent qu'on ne peut pas nous faire confiance pour avoir accès à tous les points de vue et prendre nos décisions par nous-mêmes.

Le mot « liberté » est censé signifier quelque chose pour les nations occidentales. La liberté d'expression et la liberté de la presse sont les ennemis de Poutine, pas les nôtres. Le peuple ukrainien se bat pour cette même liberté en ce moment même !

Nous devrions laisser les peuples d'Europe et des États-Unis voir la machine de propagande russe pour ce qu'elle est, plutôt que de la censurer, ce qui pique de manière contre-productive la curiosité de savoir pourquoi ce contenu est soudainement interdit. Voir les mensonges dont le peuple russe est nourri par ses médias est quelque chose sur lequel nous devrions tous être éduqués.

Censurer les médias russes est une erreur et extrêmement hypocrite compte tenu de la situation en Russie.

Je suppose que nos dirigeants ne pensent pas que nous soyons assez intelligents pour découvrir la vérité.

Poutine craint que son peuple ne se retourne contre lui s'il a accès aux médias occidentaux.

Pourquoi nos gouvernements craignent-ils que nous ayons accès aux médias russes ?

Plus d'histoires de nouvelles du monde.

Nous avons besoin de votre aide! Nous vous apportons les nouvelles non censurées pour Gratuite, mais nous ne pouvons le faire que grâce au soutien de fidèles lecteurs comme TOI! Si vous croyez en la liberté d'expression et aimez les vraies nouvelles, pensez à soutenir notre mission en devenir mécène ou en faisant un don unique ici. 20% des TOUTES les fonds sont reversés aux anciens combattants !

Cet article n'est possible que grâce à notre sponsors et mécènes !

By Richard Ahern - Médias LifeLine

Contact : Richard@lifeline.news


ARTICLE CONNEXE : À L'INTÉRIEUR de la tête de Poutine : POURQUOI la Russie envahit-elle l'Ukraine ?

ARTICLE VEDETTE : Big Pharma EXPOSÉ : La vérité révélatrice sur les tests de dépistage de drogues que VOUS devez savoir


Les références (Garantie de vérification des faits)

  1. L'UE impose des sanctions aux médias publics RT/Russia Today et à la diffusion de Sputnik dans l'UE : https://www.consilium.europa.eu/en/press/press-releases/2022/03/02/eu-imposes-sanctions-on-state-owned-outlets-rt-russia-today-and-sputnik-s-broadcasting-in-the-eu/ [Site du gouvernement]

  2. L'Ofcom lance de nouvelles enquêtes sur RT : https://www.ofcom.org.uk/news-centre/2022/ofcom-launches-a-further-12-investigations-into-rt?utm_source=twitter&utm_medium=social [Site du gouvernement]

  3. La Douma russe adopte une loi sur les « fake news » : https://www.themoscowtimes.com/2022/03/04/russia-duma-passes-law-on-fake-news-a76754 [Directement à la source]
Rejoignez la discussion!